Élise Dion, belle et rebelle

L’année 2020 ne nous apporte pas que des nouvelles déprimantes. Oh que non ! Chez Chaussures Rioux, nous en avons une merveilleuse avec l’arrivée de la lumineuse Élise Dion dans notre équipe de conseillères.

Vous avez l’impression de la connaître depuis longtemps ? C’est possible. Élise a travaillé pendant presque 20 ans dans des boutiques de vêtements au Centre commercial Rivière-du-Loup.

Elle se préparait pour une carrière en coiffure quand un poste de gérante lui a été offert, avant même d’avoir 20 ans. Elle a alors tourné le dos aux chignons pour vendre des pantalons. « Je me suis découvert une vraie passion pour le service à la clientèle. J’aime satisfaire les besoins des gens et j’aime par-dessus tout les sortir de leur zone de confort. Tous les jours, je mets des clients au défi d’essayer quelque chose qui ne correspond pas à leur style habituel. Et souvent, ils ont un coup de cœur ! » se réjouit la trentenaire, avec sa bonne humeur contagieuse.

À titre d’exemple, une femme, qui ne jure que par le noir, cherchait dernièrement une botte. Après plusieurs essais infructueux, Élise l’a convaincue d’enfiler un modèle de couleur cognac, pour le plaisir. La dame était elle-même surprise de l’aimer et de l’acheter !

« Voir une chaussure sur une tablette ou un vêtement sur un cintre, ce n’est pas comme le voir sur soi. Les clientes devraient toujours prendre le temps d’essayer plusieurs styles, dont certains qui détonnent. Souvent, on se cantonne dans nos goûts, par conformisme ou par méconnaissance des tendances, mais on fait de belles découvertes en essayant des modèles différents. »

Comment définis-tu ton style ? « Chic et rebelle. J’aime les vêtements et accessoires élégants et glamour, mais avec un détail punché. »

Talons hauts ou talons plats ? « Les deux, selon mon état d’âme. Il est important pour moi de m’habiller en accord avec mon humeur. Ça me donne plus de confiance. Avant, dans ma définition, talon haut rimait avec douleur. Depuis que je travaille ici, je découvre que ce n’est pas toujours le cas et je commence à ouvrir mes horizons. »

Que mets-tu dans tes pieds, le weekend ? « En tant que maman de trois enfants de 3 à 7 ans, je passe mes fins de semaine en espadrilles, avec une casquette sur la tête. »

À quoi ressemble ta collection de chaussures ? « Elle est en construction. Comme je travaillais dans le domaine du vêtement avant, ma garde-robe est très remplie. Même si je possède un nombre modeste de paires, j’aime en avoir de tous les styles. »

Vous voulez vous laisser surprendre par ses propositions ? Passez la voir à la boutique, n’importe quel jour de la semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *